Autun

Visitez Autun, ville d'Art et d'Histoire !

 

Autun est située au centre de la Bourgogne, au portes du Parc Régional du Morvan.

Autun est une grande ville d'histoire qui a conservé de nombreuse traces antiques, médiévales et moderne. Autun est une ville de culture, classé ville d'art et d'histoire, de nombreux musées ouvrent leurs portes aux visiteurs.

Les remparts


Long de 6 Km, le rempart est construit à l'époque d'Auguste, donnant un cadre majestueux à la ville d'Augustodunum. Il est encore conservé sur les 3/4 de sa longueur et on peut voir un grand nombre des 53 tours qui le jalonnait. Il enserrait les 200 hectares de la ville antique.

Le théâtre Romain

Construit sur le flanc d'une colline au 1er siècle après J-C, était " le plus grand " de la Gaule Romaine, et pouvait accueillir 20 000 spectateurs, il se composait d'une scène, aujourd'hui en grande partie disparue, mais qui conserve encore son dispositif de rideau, d'un espace en demi-cercle (l'orchestra) et d'un hémicycle avec gradins surmonté d'une galerie (la cavea) dont il ne subsiste que les infrastructures. Utilisé comme carrière de pierre dès le Moyen Âge, cet édifice a été restauré au début du siècle, date à laquelle une partie des gradins ont été restitués. Dans l'Antiquité, un amphithéâtre, à présent détruit, était au nord du théâtre, ainsi la limite Est de la ville était elle réservée aux jeux publics. On remarquera non loin d'ici, une maison dite des " Caves Joyaux " construite au siècle dernier, en remployant dans ses murs des sculptures antiques et médiévales

Tour des Ursulines 

Seul élément subsistant de la forteresse médiévale dite de Riveau. La tour a été élevée sur des bases gallo-romaines et est intégrée au rempart elle est surmontée d'une statue de la Sainte-vierge haute de 3 m, datant de 1862. Les lieux deviennent propriété des religieuses Ursulines en 1647. Elles sont chassées à la Révolution. Au 19è siècle, les visitandines prennent posséssion du lieu et y installent la statue de la Vierge. La tour des Ursulines appartient depuis 1997 à un restaurateur d'art et peinture japonais Hisao-Takahashi qui en a fait un centre d'échange culturel et artistique entre le Japon et la France (voir plaque explicative ci-dessous)

Le Tympan de la Cathédrale


Le Tympan du Jugement Dernier n'ayant été que plâtré, il a pu être redécouvert en 1837. Il porte la signature du sculpteur " Gislebertus hoc fecit " (Gislebert a fait cela) Cette signature se situe sous les pieds du christ. Gislebertus est l'un des plus grands sculpteurs du 12è siècle. En 1766, les chanoines trouvant ce travail médiocre et puéril cachèrent le tympan sous du plâtre, sans le savoir ils le sauvèrent de la Révolution, et en 1837 ce fut un autre chanoine qui eut l'idée de gratter le plâtre, il retrouva le tympan en bon état. Seule la tête du christ manquait, cette tête était en relief, elle avait fini par aboutir au musée Rolin, elle fut remise en place en 1948

Notre Dame - Autun

L'église Notre-Dame, fut bâtie en 1757, comme chapelle du collège. Sa façade est inspirée de celle du Gésu à Rome. En 1762, on élargit la terrasse afin de créer un axe face à la chapelle. Au cour de la Révolution, elle est devenue salle de réunion, entrepot, même arcenal. Elle fut réaffectée au culte en 1801. Les Jésuites édifient à son emplacement un premier sanctuaire béni par Monseigneur de la Magdeleine de Ragny, évêque de la ville, le 15 février 1643. Ce premier édifice restera greffé sur les nouveaux bâtiments du collège élevés de 1709 à 1731. La première pierre de la nouvelle chapelle est posée le 6 avril 1757 par Toussaint-Roux, maire de la cité. Trois ans plus tard le gros oeuvre est achevé. Les travaux ont été conduits par Michel-Ange cariste et Jean-Antoine son fils architecte entrepreneur originaire de la vallée de Sez au diocèse de Novare en Italie, et fixé en Bourgogne.

Le musée Rolin

Le département de l'archéologie présente l'aspect et les activités de la cité antique, le département de l'art du Moyen-Age présente entre autre des pièces telles que la "Tentation d'Eve" de Gilbertus, la "Nativité" du Maitre des Moulins. Le département histoire présente des documents évoquant le passé d'Autun du 15ème au 19ème siècle. Enfin, la section beaux-arts, introduite par une salle consacrée aux arts décoratifs, réunit des peintures françaises et européennes du 17ème siècle au 20ème siècle (Teniers, Natoire, Dèveria, H. Vernet, M. Denis). Le Musée Rolin est aujourd'hui enrichi par la donation André et Monique Frénaud qui regroupe 94 oeuvres d'artistes tels que Estève, Miro, Ubac, Geneviève Asse, Bazaine, Fautrier...